Gingras Vallerand
Barma Laroche

Me Serge Barma

Me Serge Barma

418-682-1535 poste 223
sergebarma@gingrasvallerand.com

Profil Professionnel

Après l’obtention d’une licence en droit (LL.L.) à l’Université Laval et mon admission au Barreau en 1973, j’ai toujours œuvré depuis comme avocat-plaideur en pratique privée. J'ai d’abord travaillé dans les cabinets Lafrenière Maltais et pendant huit ans, chez Charest Labrecque Lévesque. En 1984 je me suis associé à Me Jocelyn Vallerand et Me Bruno Laroche pour, en 1988, constituer la présente étude Gingras Vallerand Barma Laroche.

Pendant toutes ces années, j’ai eu à représenter des clients, autant individuels, corporatifs qu’institutionnels, concernant une vaste gamme de problèmes juridiques, y incluant pendant mes premières années de pratique, en matière criminelle et pénale. Ce faisant, j’ai plaidé à tous les niveaux de l’ordre judiciaire, depuis la Cour du Québec, devant à de multiples reprises la Cour supérieure et la Cour d’appel du Québec ainsi qu’avec succès, devant la Cour suprême; dans ce dernier cas, en matière de responsabilité notariale.

Aujourd’hui, j’œuvre principalement dans des litiges de droit civil, dont ceux en responsabilité civile et professionnelle, en matière de blessures corporelles, de droit immobilier, sans compter les causes de vices cachés.

Mandats représentatifs

Mon expérience variée m’a ainsi amené par exemple à représenter un agent de conservation de la faune, à titre de participant à la Commission d’enquête Roberge en 1997-1998. Celle-ci fut mise sur pied et siégea pendant près d’un an à Sept-Iles afin de faire la lumière sur le décès de deux autochtones survenu sur la rivière Moisie, en juin 1977.

Mon client y ayant été erronément associé par l’émission Enjeux de la Société Radio-Canada, j’ai eu à faire valoir ses droits à des dommages-intérêts importants, en conséquence.

En 2004, j’ai agi à titre de procureur-adjoint de la Commission Lesage mise sur pied pour enquêter sur les dépassements de coûts au chantier de la société Papiers Gaspésia de Chandler. À cette occasion j’ai eu à préparer, conjointement avec le procureur-chef, tous les témoins entendus et j’ai moi-même présenté près de la moitié de ceux-ci en auditions publiques devant les quatre commissaires nommés.

Plus récemment, en droit administratif, le Conseil de la justice administrative, organe disciplinaire régissant les juges des quatre plus grands tribunaux administratifs du Québec, a retenu mes services pour le représenter dans diverses instances mues contre lui devant la Cour supérieure et la Cour d’appel du Québec.

En résumé, mon expérience et mes compétences me permettraient de bien vous conseiller si vous êtes confronté à un problème juridique. Je suis à même également de vous aider objectivement à évaluer votre cause, soit-elle en demande ou en défense. Au demeurant, si besoin est, je vous invite à consulter en ligne le site du Centre d’accès à l’information juridique « CAIJ », en inscrivant mon nom dans la case JuriBistro Unik et d’activer le moteur de recherche en matière de jurisprudence pour vous conforter à ce sujet.